Retour à la liste des actualités

Coronavirus : du diagnostic d’urgence de protection des entreprises à l’espoir d’une reprise de l’activité

Partager cette page

La crise sanitaire s’accompagne d’une crise économique brutale et soudaine.

Au mois de Mars les entreprises ont paré au plus pressé en tentant de limiter ses effets par la mise en place, avec l’appui de l’état, de mesures conservatoires afin de préserver leur trésorerie : chômage partiel, reports de charges, demandes de prêts garantis.

Et maintenant... : le 8 avril la banque de France a publié une note de conjoncture dans laquelle elle estime que le PIB français a reculé de 6% au premier trimestre 2020. La France entre en récession faisant craindre le pire pour nos entreprises.

Et après…la reprise : mais sous qu’elle forme en U, V,W, L ? et quand ? il est bien difficile de le savoir et tout dépendra de l’évolution de la crise sanitaire.

Mais gageons que cette crise fasse apparaître de nouveaux comportements qui auront des répercussions sur l’immobilier d’entreprise

- Relocalisation d’une partie de la production, il est fort probable comme l’estime Dominique Strauss Khan dans un article publié par la revue "politique international " qu’à moyen terme la crise conduira en partie à une relocalisation de la production dans l’hexagone.

- Modification du rapport au lieu de travail : cette crise sanitaire agit comme un accélérateur sur le développement du télétravail. Pour une partie des salariés cette façon de travailler va s’imposer comme une situation normale d’effectuer des tâches et les entreprises devront en tenir compte.

D’ici là , prenons soins de nous et de nos entreprises.

09/04/2020

Source photo : Gino Prescoli - Pixabay